Séminaire de l'ED 139 proposé par Florence LABRELL

Publié le 19 janvier 2017 Mis à jour le 19 janvier 2017

ED 139 : séminaire de formation doctorale de l’EA 7287 Grhapes.

Date(s)

du 26 janvier 2017 au 28 avril 2017

Lieu(x)
INS HEA,
58-60 avenue des Landes,
92150 Suresnes.
Séminaire de l'ED 139 proposé par Florence LABRELL

Première partie (le 26/1/2017 de 13h à 17h)
: « Les histoires les plus courtes sont les meilleures » : le cycle d’une recherche en thèse, de la problématique aux résultats en passant par la méthodologie.

Deuxième partie (le 14/3 de 10h à 13h ; le 28/4 de 10h à 13h) : « La parentalité à l’épreuve de la maladie grave et/ou du handicap de l’enfant »

Les deux parties sont ouvertes à l’ensemble des doctorants de l’ED 139. Inscription préalable obligatoire au plus tard deux semaines avant la séance à : florence.labrell@inshea.fr

I. Dans la première partie du séminaire, une séance de 4 h sera consacrée au cycle de la recherche dans les thèses en Sciences Humaines, plus particulièrement en Sciences de l’Education et en Psychologie. A partir des travaux de Michèle Robert, seront abordées différentes trajectoires de thèses possibles (financées ou pas, entrant dans des projets globaux ou plus isolées, suites de travaux de Master ou « nouvelles thématiques », thèses sur articles ou classiques) de même que des suggestions de recentrage sur la problématique en cas d’évolution de celle-ci.
Les aspects méthodologiques du travail de thèse (en termes de lieux de recueil, définitions des populations et des critères d’inclusions, choix des outils, analyses des données), la production des résultats et leur valorisation seront également évoqués. Cette séance ayant pour objectif principal d’aider les doctorants dans leur travail de thèse, la participation de ceux-ci pendant la séance est vivement recommandée.

II. La deuxième partie du séminaire est composée de deux séances dédiées à la question de « la parentalité à l’épreuve de la maladie grave de l’enfant et du handicap ».
Dans la première de ces séances, une recherche récente sur le stress parental en cas de tumeur cérébrale de l’enfant sera présentée du point de vue de différentes dimensions : le fonctionnement émotionnel du parent, au moment de l’annonce et au cours du traitement, le rôle parental dans ce contexte très médicalisé, la communication avec les médecins et la famille élargie, et le traitement médical. Plus généralement, on abordera la question de la parentalité dans ce cas de maladie grave de l’enfant, en particulier du point de vue du retour à l’école.
Dans la seconde séance sera présentée la thématique de l’impact du handicap de l’enfant sur la parentalité. A partir de plusieurs recherches publiées, on abordera plus précisément les réactions parentales selon le type de handicap et le moment de son apparition de même que les stratégies de « faire face » des parents. Des méthodes d’aides sociales et psychologiques aux parents seront également évoquées, de même qu’une discussion sur les recherches à développer sur ces aspects interventionnels.

Rappel des dates
:
26 janvier 2017- 13h -17h - Le cycle de la thèse en Sciences Humaines.
14 mars 2017-10 -13h - Stress parental en cas de maladie grave de l’enfant.
28 avril 2017 -10 -13h - Impact du handicap sur la parentalité.

Mis à jour le 19 janvier 2017